4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15-16-17-18-19-20-21-22-23-24-25-26-27 -28-29-30-1-2-3
Perú - Chile, Septiembre 2005
la riketejo
© 2006 Éric Languillat

Bien dormi. vive le décalage horaire.
Mon auberge est dans le quartier de Barranco, super loin du centre. Je décide d'aller à pied au centre, histoire de voir ainsi toute la ville et les différents quartiers.
Polucion atroce, achat de "la república" où ça taille à fond sur New Orleans. Bouffe pas chère, quartiers extrêmement bordéliques, premier Inca Kola absorbé: j'aime bien.


First day here and what do I see: even the dogs are dressed the peruvian style!

Bon après j'étais dans un marché, une meuf s'approche de moi avec un t-shirt, je lui dit que je ne veux pas acheter, mais en fait elle voulait juste que je l'essaye à la place de quelqu'un d'autre pour voir si c'était la bonne taille.
Sinon, bordel absolument énorme dans cette ville, dans les "pires" endroits vus je n'ai d'ailleurs pas pris de photos. Tout marche par quartiers. Le quartier des réparateurs de télés, le quartiers des coiffeurs, le quartier des écrans d'ordinateurs d'occase... hallucinant. Quand c'est clean c'est comme ça.


On sent tout de suite la puissance de Inca Kola, qui sponsorise les trucs de flics pour la circulation. J'aime bien le "respete la luz roja" alors qu'il n'y a pas de feux...
À Lima il semble que 90% des véhicules soient transports publics et taxis. La preuve.


J'aime bien.


Et ici, il y a du travail...


Bon, après des heures et des heures de marche, j'arrive enfin à la place centrale...
Devant la cathédrale un mec me cause, finalement on discute longtemps et on va boire un coup. 3 heures plus tard on se sépare, car je veux aller à une expo dont c'est le vernissage ce soir (plan lu dans la república). Il me demande des sous parce que son fils machin chouette, pfff... je m'y attendais mais bon, c'est un peu lourd quand même.

Donc après je vais à cette expo de Fernando Szyszlo. C'est gratuit, il y a du champagne et des vieilles qui connaissent tout le gratin artistique local. Tiens c'est marrant, d'un seul coup il n'y plus que des blancs, alors que tout la journée je n'ai vu que des indigènes... Bonjour l'ambiance.

Après je rentre et je dors. À l'auberge, des américains passent leur soirée à jouer aux cartes entre eux. M'enfin...